Jeremy Gallant

Interview exclusive : Jeremy Gallant

Heureux gagnant du concours organisé par Sony «As Good As Nathan Drake», Jeremy Gallant, alias Spyder, a eu la chance de rencontrer les créateurs de Uncharted, de visiter les locaux de Naughty Dog à Santa Monica en Californie mais aussi de créer son propre personnage dans le jeu pour le multijoueur d’Uncharted 3. C’est avec gentillesse que ce jeune fan de 20 ans de Nathan Drake a pris le temps de répondre à nos questions en exclusivité pour Uncharted France.

Uncharted France : Bonjour Jeremy, peux-tu te présenter aux lecteurs français d’Uncharted-France, qui veulent en apprendre plus à propos du gagnant de « L’Audition Uncharted » ?

Jeremy Gallant : Mon nom est Jeremy Gallant. La plupart de mes amis me connaissent comme, « Spyder » (Spider avec un « Y »). Je suis de New York, États-Unis.

U-Fr : Revenons au début de ton aventure, quelle a été votre motivation à participer à ce concours ?

JG : J’ai entendu parler de ce concours grâce à Facebook. Le site de jeu IGN a posté plus de détails sur la compétition et un magasin GameStop dans ma ville y participait.
J’ai pensé, « Hey, je n’ai rien d’autre à faire aujourd’hui. Je peut aussi bien essayer! Qui sait ? Je pourrais même gagner! Je pense que je vais tenter ma chance. » Et je suis tellement heureux de l’avoir fait !

U-Fr : Quels ont été tes inspirations pour ton costume ?

JG : Mon costume est inspiré par la licence à succès de Naughty Dog, Jak et Daxter, le génial jeu d’Ubisoft : Prince of Persia et mon propre style streetwear. Je voulais garder la ceinture et l’anneau que Jak portait, comme un hommage au jeu de Naughty Dog. Je porte aussi un t-shirt rouge qui ressemble à celui que porte le prince de la trilogie des Sables du Temps, un pantalon cargo, des espadrilles et des bracelets. C’est le type de vêtements que je  porterais si j’étais un aventurier. Je suis un fabricant de costumes, c’est une de mes passions. Donc quand j’ai entendu que nous devions être costumé pour le rôle, je suis venu avec mon propre matériel !

Jeremy dans son costume

U-Fr : Peux-tu nous décrire quelles étaient les étapes de la sélection pour l’audition ?

JG : Tout d’abord, nous avons eu à nous présenter avec une vidéo. On nous a soumis un questionnaire, demandé d’effectuer nos propres provocations et déplacements puis de parler avec nos propres punch line, tout comme Nathan Drake. À partir de ces vidéos, 16 finalistes ont été choisis à travers le monde et ont pris l’avion direction Los Angeles, en Californie, où nous avons eu cette expérience incroyable chez Sony Pictures. On apprenait à faire des chorégraphies, des cascades avec Mike Mukatis, le réalisateur de cascades d’Uncharted 3. Nous avons également reçu des cours d’improvisation et de coaching avec le cast et les scénaristes du jeu. Enfin, on a participé à un tournoi multijoueur qui a décidé l’ordre dans lequel nous serions auditionnés. Les trois meilleurs joueurs ont gagné le droit de choir un « booster » qui leur ont permis d’avoir du temps supplémentaire au cours de leur audition ou un mouvement de cascade supplémentaire. Nous nous sommes ensuite mis dans la peau de nos personnages devant le jury et le gagnant a été choisi à partir de ces actes. C’était fou ! Mais tellement amusant !

Jeremy en action !

U-Fr : Comme on peut le voir dans les vidéos que tu as publié, tu peux sauter partout comme un ninja. Pratiques-tu un sport athlétique ou un art martial ?

JG : Je pratique la discipline française de Parkour, l’art du déplacement fondé par David Belle. Il s’agit d’une pratique dans laquelle tu apprends à surmonter tous les obstacles sur ton chemin à l’aide de ton corps, en utilisant des mouvements comme courir, sauter, grimper, saut, se balancer et rouler. Nathan Drake fait de même, quoique de façon assez maladroite et dans des situations plus dangereuses! Je ne peux pas dire que j’ai déjà eu à escalader un mur de briques avec des parties du mur qui s’effritent sous mes mains et mes pieds (rires). Je me suis entraîné au Parkour durant 8 ans environ et c’est maintenant devenu une partie intégrante de ma vie. C’est la façon dont j’ai choisi de vivre. J’applique la philosophie de surmonter les obstacles qu’ils soient mentaux ou physiques. Voilà comment je suis arrivé à être surnommé, «Spyder» car j’aime escalader les murs, sortir des sentiers battus. J’épèle mon surnom avec un « Y » pour me différencier des autres personnes avec le même que l’arachnide.

La finale a réunit des joueurs du monde entier

U-Fr : Comment ça fait d’aller aux studios Naughty Dog et de gagner le concours ?

JG : Pour citer Jaime Lannister de la série Game of Thrones, gagner était comme « entrer dans un rêve que vous avez toujours rêvé aussi longtemps que vous pouvez vous souvenir et de se réveiller pour réaliser que le rêve est plus réel que votre vie. » . J’ai eu la merveilleuse chance de collaborer avec des gens dont le travail consistait à faire que des fantasmes se réalisent, et ils étaient tous là pour donner vie aux miens. J’ai dû me répéter sans cesse « Ça m’arrive réellement! Tu as joué à des jeux vidéo toute ta vie, et maintenant tu vas être dans Uncharted 3 ! » Même répondre à ces questions, je me demande, « M’est-ce vraiment arrivé ? Sommes-nous absolument sûr que ce n’est pas un rêve? » (rires)! Pour le studio en lui-même, c’était génial et hilarant. Il y avait des cabines et des refroidisseurs d’eau comme n’importe quel autre immeuble de bureaux, mais tous les box étaient différents, décorés avec des souvenirs de dessins animés ou de jeux, jouets, peluches. Il y avait des fusils Nerf, tout le monde montait sur des scooters ou des véhicules de leur choix pour naviguer dans le bâtiment. C’était comme une aire de jeu pour adultes.

U-Fr : Qui as-tu rencontré ? Dis-nous en plus sur tes impressions après avoir parlé avec l’équipe.

JG : J’ai pu rencontrer Amy Hennig, l’esprit incroyable derrière les jeux. J’ai discuté avec elle et à quelques reprises avec les animateurs, comme Justin Richmond et Eric Monacelli de la communauty strategic. En outre, j’ai pu rencontrer des artistes comme Robh Ruppel, Mike Hatfield et Inkyo Lee, ainsi que le concepteur du multijoueur, Robert Cogburn. Cogburn et moi avons même fait un tour en scooter dans le studio ! C’est vraiment des gens passionnés qui aiment ce qu’ils font. Parler et traîner avec eux, c’était comme être au milieu de mes amis les plus proches, je pouvais m’identifier à tout ce qu’ils ont partagé avec moi et je me se sentait comme à la maison.

Emily Rose, Amy Hennig et Nolan North félicitent Jeremy

U-Fr : Tu as également rencontré Nolan North [Nathan Drake] et Emily Rose [Elena Fisher], quel est ton meilleur souvenir avec eux ?

JG : Nolan et Emily ! Ce duo de talent est si génial, humble et serviable… J’étais nerveux avant mon audition, mais Emily m’a donné beaucoup de tuyaux au sujet de mon jeu, de l’histoire de mon personnage et m’a montré comment transformer ma nervosité en une autre forme d’improvisation. Cela a vraiment collé avec moi. Nolan est mon doubleur préféré depuis aussi longtemps que je me souvienne et enfin le rencontrer et travailler avec lui en personne, c’était irréel ! Mon meilleur souvenir doit être les imitations de personnages de Uncharted à la Family Guy (NDLR: Les Griffin en VF). Nous avons eu des gros fou-rires ensemble. C’est un doubleur incroyable avec une capacité et une portée étonnante, je ne pouvais pas en croire mes oreilles quand il imitait l’acteur Christopher Walken, c’était impressionnant ! Tout le monde dans la pièce rigolait.

U-Fr : Donc, tu as effectué des prises pour la capture de mouvements, donnes-nous tes impressions à propos d’être capté, puis d’être dans un jeu ?

JG : J’ai toujours regardé les images des coulisses de la motion capture des films comme Avatar ou Le Seigneur des Anneaux ou quoi que ce soit où Andy Serkis a travaillé, y compris le jeu Enslaved: Odyssey to the West. J’aime ça depuis si longtemps et d’être enfin en mesure de le faire réellement était la chose la plus amusante que j’ai jamais eu dans ma vie, mais c’est aussi très épuisant. Tout le monde a essayé de me mettre en garde car les costume de capture sont souvent très inconfortable au début et laissez-moi vous dire que cette chose tient vraiment CHAUD! Au début, ça allait je me sentais super confortable dans mes sauts mais durant les cascades sur la scène, une fois que tu as terminé, tu veux juste te coucher et mourir tellement c’est fatigant. Il est nécessaire de faire beaucoup de prises pour autant d’actions, mais à la fin de la journée, ça en vaut vraiment la peine. Les mouvements que tu fais sont comptabilisés directement dans un squelette. Ensuite, un modèle 3D est recréé sur le squelette. Passer des heures à jouer en faisant semblant pour être ensuite intégré comme une figure en mouvement sur l’écran, c’est un travail où tu peux simplement jouer comme quand on était enfants ! Quoi de plus amusant ?

Motion Capture

U-Fr : Es-tu autorisé à nous dire quand ton personnage sera disponible ?

JG : Je n’ai pas cette information pour l’instant, mais je sais qu’il le sera très bientôt. Les fans doivent garder un œil sur les mises à jour de Naughty Dog. Ils ont travaillé sur mon design et ils me tiennent informé sur l’état de l’avancement. Gardez l’œil ouvert !

U-Fr : Alors, quelle est la chose la plus surprenante que tu aies appris dans la création d’un jeu ?

JG : Je pense que la partie la plus surprenante dans la création d’un jeu c’est la proportion de temps, d’efforts et d’amour que cela nécessite. Les gens critiquent souvent les jeux vidéo, en disant qu’ils vont pourrir votre cerveau et que ça rend idiot ou qu’ils sont juste de vulgaires moyens de divertissement, mais ces gens ont de toute évidence jamais joué à Uncharted ou vu ce que vous avez à faire pour créer un jeu comme ça. Naughty Dog est studio hyper créatif géré par une famille, pas une société. Une famille de joueurs dévoués: animateurs, artistes, écrivains, acteurs, concepteurs sonores et bien plus encore. La prochaine fois asseyez-vous, regardez les crédits et de lisez ces noms. Les développeurs de jeux sont incroyables !

U-Fr : As-tu une histoire drôle à nous raconter à propos de ton voyage ?

JG : J’ai perdu mon portefeuille à Los Angeles ! J’étais allé faire un jogging le long de Venice Beach et puis j’ai découvert tout à coup que je ne l’avais plus. Mon identifiant était à l’intérieur, et je ne pouvais pas revenir à mon avion sans. J’ai été interdit de vol pendant 24 heures et j’ai eu à imprimer toutes sortes d’informations pour essayer de prouver mon identité, mais j’ai été refusé à maintes reprises à bord de mon vol. Finalement, j’ai demandé de l’aide à la police et j’ai pu rencontrer les responsables de TSA (Transportation Security Administration). Après tout ce que je leur avait dit, au sujet du concours et comment j’ai perdu mon portefeuille, ils hésitaient encore à me laisser entrer. Alors je leur ai montré un livre que Nolan North m’avait donné avec son autographe, avec mon nom et son écriture ainsi que le logo de Naughty Dog. TSA vu que je portais aussi la chemise de Naughty Dog et a conclu que je disais la vérité. Ils m’ont laissé monter dans l’avion qui allait me ramener chez moi. Nathan Drake m’a sauvé la vie !

U-Fr : Parlons jeux vidéo, peux-tu nous dire comment tu as connu la série Uncharted et quel est ton opus préféré de la série ?

JG : J’ai découvert la série Uncharted après avoir vu un trailer de l’E3, il y a de ça quelques années. J’ai joué au premier jeu et je suis tout de suite tombé en amoureux de celui-ci, surtout du récit, des personnages, des folles phases de tir / plate-forme / jeu de puzzle. C’était tout ce que j’ai toujours voulu d’un jeu: action, aventure, comédie, romance et cascades défiant la mort! Je dois dire, je pense que Uncharted 2 et Uncharted 3 sont exæquo pour moi. Among Thieves a élevé le jeu à un niveau supérieur dans chaque domaine, puis Drake’s Deception a prouvé que le savoir-faire de Naughty Dog en continuant de repousser les limites de la licence. Cependant, maintenant que je vais faire partie d’Uncharted 3, je pense que ça va être mon préféré!

Jeremy dans la tenue de motion capture

U-Fr : Quel est ton personnage préféré ?

JG : Sully ! Ce vieil homme est désopilant et très attachant. Ses remarques sarcastiques rivalisent avec celles de Nate. Son appétit pour les femmes et ses qualités de bon père font de lui un tel grand mentor, que Victor « Goddamn » Sullivan devrait avoir son propre jeu. Un vrai héros !

U-Fr : Est-ce que tu attends The Last of Us, le prochain jeu de Naughty Dog ?

JG : Attendre ? Pire ! Je ne peux pas attendre ! The Last of Us ne ressemble à rien de ce que j’ai jamais vu dans un jeu et après ma derrière visite chez Naughty Dog, mon excitation est encore plus grande !

U-Fr : Je suppose que tu as vu un certain nombre de « super-trucs-top-secret », je me trompe ?

JG : Je te jure, je n’ai aucune idée de ce que tu parles. Tu dois me confondre avec quelqu’un d’autre! (rires) J’ai vu BEAUCOUP de choses que je ne devais PAS voir. Je ne peux pas en dire plus. Mais je vois que c’est bien parti. Croyez le battage médiatique, The Last of Us va vous éblouir !

U-Fr : Un dernier mot pour nos lecteurs et les fans français?

JG : Merci beaucoup pour votre soutien. Je vous remercie d’avoir entendu mon histoire et de la partager avec le monde ! Je suis tellement reconnaissant d’être où je suis maintenant et de montrer aux joueurs que les rêves deviennent réalité. Continuez de jouer et continuez de rêver !

Merci à Jeremy Gallant d’avoir accepté de répondre à nos questions avec générosité et d’avoir partagé avec nous son incroyable histoire.

English version of the interview

Propos recueillis par Antoine pour Uncharted-France.fr

About Antoine

Antoine
Rédacteur en Chef d'Uncharted France

5 thoughts on “Interview exclusive : Jeremy Gallant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sign in with Twitter


6 − = trois

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>