Sully

Les causeries au coin du feu d’oncle Fusain #1

Uncharted France vous propose une nouvelle chronique au titre sentant bon le cigare, le feu de bois et la soupe aux potirons : les causeries au coin du feu d’oncle Fusain. Ce sera l’occasion pour moi, Fusain, d’aborder différents composantes de la série Uncharted mais aussi à livrer quelques unes de mes réflexions. Ni trop longues, ni trop courtes, ces causeries visent à partager la passion que j’ai pour les aventures de Nathan Drake, mon ressenti, mes émotions, mes joies mais aussi mes colères et mes déceptions, dans un propos décontracté mais pas dénué d’intérêt. Mais asseyez-vous donc près de la cheminée, cela va commencer…

I) De l’intégration du réel dans la fiction

Si je vous dis que la série Uncharted est pétrie de bonnes qualités je ne pense guère vous étonner. Animations de belle facture, force de l’écriture des scénarios, crédibilité de l’ambiance sonore, puissance du système de jeu, j’en passe et des meilleurs. Avec plus de 100 récompenses à son actif, cela est désormais tenu comme évident. Bien évidemment, nier les défauts serait absurde, voire obscurantiste, mais tel n’est pas aujourd’hui mon propos.

L’une des caractéristiques de la saga, et c’est ce pourquoi j’en suis, entre autres, amoureux, est l’imbrication extraordinaire de la réalité historique et de la fiction. Comment Naughty Dog parvient à partir du réel pour aller vers l’imaginaire. Je n’aborderai pas aujourd’hui les histoires des différents jeux, mais plutôt un élément qui a une grande importance : les trésors. Et plus particulièrement les trésors d’Uncharted : Drake’s Fortune.

Tout au long de l’aventure il est possible de récupérer des artefacts, des trésors cachés. Ils sont au nombre de 61 dans Uncharted : Drake’s Fortune et de 101 dans Uncharted 2 : Among Thieves / Uncharted 3 : L’illusion de Drake. A l’instar d’un Tomb Raider, ces objets sont à découvrir tout au long du jeu, souvent vicieusement cachés. Mais à la différence de celui-ci, ils sont différents les uns des autres.

La première aventure de Nathan Drake nous emmène en Méso-Amérique (Panama), puis en Amérique du sud (Amazonie) et enfin sur une île perdue dans le Pacifique. Qui ne se souvient pas avec émotion de la découverte de la Boucle d’oreille inca en argent, premier trésor du jeu ? Ou encore de la Cuiller en or, de la Relique étrange ainsi que de la Figurine inca en or ? Allons, pas à moi. Je suis sûr que vous vous en rappelez.

Jusque ici je ne pense pas vous apprendre grand chose. Alors pourquoi évoquer ce sujet me direz-vous ? L’idée de traiter ce sujet pour cette première causerie m’est apparu évidente. En effet, lorsque le jeu est sorti en 2007 et voyant que Naughty Dog s’appropriait et modelait l’Histoire de manière brillante, j’ai poussé le vice d’aller plus loin en me demandant si certains de ces trésors découverts tout au long du jeu existaient. La dite Figurine inca en or m’était très familière et je voulais en avoir le cœur net. Où l’avais-je vu ? Je me suis alors dirigé vers ma bibliothèque et quelle ne fut pas alors ma surprise en cherchant dans les quelques ouvrages spécialisés que je possédais !

Figurine Inca en or 01Figurine Inca en or 02 Dumbarton Oaks

La Figurine inca en or peut être en effet vue au Musée Dumbarton Oaks à Washington D.C. ! Vous remarquerez toutefois des dissemblances mais l’aspect général est présent.

Boucle d’oreille inca en or et turquoise 01Boucle d’oreille inca en or et turquoise 01 Museo LarcoBoucle d’oreille inca en or (mosaïque) 01Boucle d’oreille inca en or (mosaïque) 02 - Museo Larco

De même, la Boucle d’oreille inca en or et turquoise existe réellement et se trouve au Musée Larco à Lima au Pérou. Tout comme la Boucle d’oreille Inca en or (mosaïque) ! Bien évidemment les noms ont changés et les représentations légèrement différentes.

Calice en or 01Calice en or 02 Museo del Oro

Je peux encore vous citer ce Calice en or fait qui parti des collections du Museo del oro de Lima. La ressemblance est frappante n’est-ce pas ?

Et sachez chers amis qu’il en existe encore d’autres ! Le Gobelet en argent peut-être vu au Museo del oro, le Lama en or à l’American Museum of Natural History à Washington D.C., le Masque inca en or et rubis au Musée Tumbas Reales de Sipan à Lambayeque au Pérou, etc. A vous de partir à leur recherche et de les découvrir !

Ainsi, l’apport de trésors existants dans la fiction qu’est Uncharted : Drake’s Fortune ne fait, vous en conviendrez, que renforcer l’immersion et la crédibilité de l’aventure. Si Uncharted 2 : Among Thieves poursuit sur cette lancée, j’ai été par contre plus dubitatif sur les artefacts d’Uncharted 3 : L’illusion de Drake. Quoi qu’il en soit, je suis ainsi personnellement surpris et séduit par cette approche et je voulais vous faire partager mon enthousiasme. Certes certains objets sont différemment représentés par rapport à la réalité mais ils le sont assez pour qu’on puisse les reconnaitre.

Poussant plus loin la logique entreprise par les premiers Tomb Raider, Uncharted parvient ainsi à nous faire prendre pour un explorateur/archéologue et à attiser notre curiosité. L’intégration du réel dans l’imaginaire fonctionne. Et elle fonctionne bien.

À une prochaine fois !

Pour aller plus loin et en savoir plus sur les origines ethniques de ces objets (chose que je n’ai pas traité ici) je vous conseille le livre Les Incas, trésors d’une civilisation ancienne de Carolina Orsini aux éditions White Star.

About Fusain

Fusain
Rédacteur d'Uncharted France

4 thoughts on “Les causeries au coin du feu d’oncle Fusain #1

Répondre à Fusain Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sign in with Twitter


8 × = vingt quatre

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>