Among Thieves : Quelques notes sur la bande son

Greg Edmonson a livré une prestation remarquée sur Uncharted : Drake’s Fortune. C’était un signe, car avec Uncharted 2 : Among Thieves elle devient remarquable.

Au delà de l’aspect mise en scène, technique et visuel, Uncharted est une invitation à l’évasion, au voyage. Je ne serais ainsi pas surpris d’apprendre que les ventes de livres d’A. David-Néel ou de T. E. Lawrence aient connus une augmentation de ventes depuis la sortie d’Uncharted 2 : Among Thieves ou la mise à disposition de la bande-annonce d’Uncharted 3 : Drake’s Deception… et c’est là que réside la force de cette série  pour moi : faire découvrir d’autres lieux, d’autres histoires durant la partie bien entendu, mais aussi amener la curiosité d’en savoir plus hors temps de jeu.

Ce que j’aimerais modestement aborder dans cet article est l’aspect sonore d’Uncharted 2 : Among Thieves. Le titre possède en effet une bande-son extraordinairement riche, qui participe à cette invitation au voyage qui nous est offerte.

Attention : Si vous n’avez pas fait Uncharted 2 : Among Thieves, cet article comporte des « spoilers » qui peuvent vous gâcher le plaisir de la découverte.


Débutons cet article par une question. Quels sont pour vous les deux personnages centraux de Among Thieves? Je vais peut-être vous surprendre mais pour moi il s’agit de Nathan et de Marco Polo. Marco Polo? Oui! Je vais y revenir un peu plus loin. Cette petite question me permet ainsi de débuter avec les thèmes de Nathan et de Marco Polo justement. Le Nate’s Theme est à Uncharted ce qu’est (était) le Title Tune à Tomb Raider : un extraordinaire prélude. Cette version 2.0 est pleine d’optimisme et de confiance (01:08 à 01:30!) et perd le coté un peu martial qu’avait la première version pour un arrangement plus souple. De grande qualité, ce morceau retranscrit à merveille le caractère de Nathan : courage, force mais aussi bonhomie.

Si l’on s’intéresse à son parcours on sait que Marco Polo a vécu environ 20 ans en Asie et que son livre, Le Devisement du Monde, écrit une fois rentré en Italie, offre un récit enthousiaste de l’extrême-Orient. Le vénitien a vécu une épopée somme toute unique alors pourquoi un morceau si mélancolique? Plus que le personnage c’est sa douleur en fait qui semble être retranscrite. On pourrait avancer quelques éléments : la douleur sans doutes d’avoir perdu une grande partie de sa flotte et de ses hommes (la base de l’histoire du jeu); la douleur due à l’incompréhension qu’aurait eu ses contemporains face à ses récits (« Je n’ai pas révélé la moitié de ce que j’ai vu car je savais que l’on ne me croirait pas ») et de ce fait la douleur d’un paradis perdu (cf. Le Devisement du Monde). Une dualité complémentaire intéressante entre Marco Polo et Nathan Drake peut-être mise en exergue : si le Nate’s Theme est résolument optimiste et emplit d’espoir dans son ensemble, Marco Polo offre à l’inverse un sentiment de frustration, de douleur. Les deux hommes se rejoignent pourtant sur deux points : les deux ont vécus de passionnantes et dangereuses pérégrinations (quête de l’« Eye of Indra » ; d’« El Dorado » pour Nathan; les escapades vers le Sichuan ou le Yunnan pour ne citer qu’elles pour le vénitien) et il suffit de lire le titre du chapitre 25 du jeu (« Paradis Perdu »), de suivre les événements pour comprendre que Nathan a aussi perdu quelque chose à ce moment là : l’idée qu’il s’était fait de Shambala, un royaume prétendument être celui de la plénitude absolue…

La bande-originale d’Uncharted 2 est riche en instruments divers et variés. Par moment même le disque tend vers l’« ethnic music », la musique du monde. Prenons The City’s Secret et Breaking and Entering. Ces deux morceaux tendent vers la musique traditionnelle du proche/moyen-Orient : il suffit d’écouter les passages suivants de The City’s Secret (02:00 à 02:17) et de Breaking and Entering (01:47 à 01:57; 02:33 à 02:47) pour entendre un mélange de genres qui fonctionne assez bien et faire voyager de manière plus immersive encore le joueur. La piste The Heist suit le même schéma avec ces cordes si typiques, proches du oud, en début du morceau.

Mais c’est avec Reunion, Desperate Times, The Monastery, Cornered ou encore Broken Paradise que ce processus est poussé plus loin encore avec l’intégration d’instruments et de voix asiatiques. L’illustration parfaite de cette utilisation est la piste 09, The Monastery : elle possède plusieurs parties, tantôt lumineuse (00:00 à 00:26; 01:55 à 02:55), tantôt inquiétante (00:27 à 01:55; 02:55 jusqu’à la fin de la piste), utilisant cymbales dungchen, dbang dung, autant d’instruments traditionnels. The Monastery est une piste à la fois dure mais chaleureuse, à l’image peut-être d’un monastère finalement. Les morceaux avec des voix sont nombreux dans le jeu. Certains sont discrets, d’autres sont plus puissants comme les chants gutturaux accompagnés de bourdons de Desperate Times (02:57 à 03:20) et Broken Paradise (00:14 à 01:11). Enfin il est à noter la présence d’un son proche du gyaling (02:42 à 02:48) sur la piste Cornered.

La synthèse Occident-Orient vient pleinement s’effectuer avec The Road to Shambala. Cette piste est assez intéressante car elle est composée à la fois d’instruments asiatiques (gyaling entre autres) et d’instruments plus « occidentaux » (guitares électriques, batterie). Ce mélange entre tradition (00:30 à 00:56) et modernité (voix qui parle dans un talky-walky, 01:54 à 01:57) fait de cette 20éme piste, composée par Carmen Rizzo, une illustration de choix de la rencontre d’éléments occidentaux et d’éléments asiatiques. Et cela va de paire avec les personnages du jeu : en effet, Nathan, Elena, Chloe, Harry, Lazarevic, ne sont-il pas tous des occidentaux foulant une terre asiatique? On se retrouve alors dans une situation semblable à ce qu’a vécu Marco Polo en son temps. Une pièce sympathique quoiqu’un peu longue au demeurant.

Les moments d’actions dans Uncharted 2 sont soutenus par une musique grandiose où les percussions dominent. Je retiendrai, entre autres, Helicopter and Tank (de 01:15 à 01:25), Warzone (01:28 à 01:45) et Cat and Mouse (01:34 à 01:50) pour leur passages tout simplement héroïques. Toutes trois accompagnent des moments de tensions prononcées et ce excellemment bien. Il y a également un passage fantastique dans la piste 14, Cornered, à 01:55, emplit de force, où la facétie de Nahan ressortirait presque! A l’opposé de Desperate Times où de 02:13 à 02:53 ce sont le désespoir et le dépit qui sont les émotions dominantes. Ce passage gagne en puissance grâce aussi à l’environnement dans lequel il est joué. Ainsi, loin d’être plats ou fades, ces morceaux d’actions disposent d’une mélodie et d’une force en adéquation totale avec les situations de jeu.

Les auditeurs avisés auront sans doutes reconnus la mélodie d’Uncharted Theme, morceau présent dans le premier jeu, avec Train Wrecked. Uncharted Theme à l’instar de la composition mythique de Maurice Jarre pour Lawrence d’Arabie, est un des morceaux-clés de la saga. Train Wrecked commence de la même manière donc, faisant assumer au passage à Among Thieves la filiation avec son aîné. La présence d’un chant féminin ne fait qu’accompagner avec brio les événements qui se déroulent, renforçant l’émotion produite ainsi que le désespoir, encore une fois, et la douleur ressentis. Il convient de noter que la mélodie sera reprise dans Take That! (02:00 à 02:23).

Il y a quelques lignes de cela je considérais Marco Polo comme un des deux personnages centraux du récit d’Among Thieves. En effet même si on ne le voit physiquement pas dans le jeu, Nathan est constamment à « sa » poursuite et son esprit plane de manière omniprésente à la fois sur l’histoire mais aussi sur la bande sonore. Prenons trois exemples et écoutons bien les fragments indiqués des morceaux suivants : The City’s Secret (00:06 à 00:27), The Gates of Shambala (00:55 à 01:02) et A Rock and a Hard Place (00:00 à 00:08). Que remarque t-on? Des rémanences du thème de Marco Polo qui apparaissent furtivement, comme pour former une présence évanescente mais constante du vénitien. Ces rémanences sont émotionnellement différentes : semblable à de la frustration, de la tristesse pour The City’s Secret; proche de la raillerie pour The Gates of Shambala. Tout cela forme un sentiment assez curieux à l’écoute.

Terminons cet article avec Among Thieves, le morceau éponyme au jeu. Sans doutes le pendant du Nate’s Theme, le morceau qui exprime le coté plus sombre du personnage. En effet si le Nate’s Theme est assez lumineux, Among Thieves est plus « tragique ». Certes Nathan n’est pas un saint et ses implications antérieures (Eddy Raja, Harry Flynn,…) rendent le personnage assez ambigu et du même coup « humain ». Et c’est ainsi qu’on touche à une des choses qui font d’Uncharted un titre superbe, c’est qu’ici on incarne enfin de compte quelqu’un de tout à fait normal (l’implication de Nathan dans le vol du musée d’Istanbul ; ses hésitations en entendant les dernières paroles de Lazarevic). Le Nate’s Theme et Among Thieves représenteraient ainsi de manière juste le Nathan du 2eme épisode : à la fois facétieux et tenace mais aussi par moment mélancolique et ambigu. Nathan Drake parmi les voleurs? Ah! Si c’était aussi simple…

La bande-originale d’Uncharted 2 : Among Thieves est une expérience auditive plus que convaincante. En alliant des instruments « occidentaux » et asiatiques à merveille, en proposant une grande palette d’émotions, cet album se révèle être de grande qualité (Nate’s Theme 2.0, Marco Polo, Reunion, Warzone, etc). En revanche, petite déception de ne pas avoir tous les morceaux présents dans le jeu (la piste accompagnant la lutte contre Lazarevic par exemple!). Malgré tout, cet album nous fait voyager et ça, ça n’a pas de prix. Ou presque : moins de 15$.

Que cette qualité puisse en tout cas continuer avec le prochain épisode, Uncharted 3 : Drake’s Deception. Mais en entendant le morceau accompagnant la première bande-annonce on peut être rassuré quant à la diversité et la qualité de la future bande-son !

Dossier réalisé par Fusain

Informations complémentaires :

Nom : Uncharted 2 : Among Thieves : Original Soundtrack from the Video Game

Compositeur : Greg Edmonson ; Carmen Rizzo

Format : Dématérialisé et disque

Année : 2009 (dématérialisé); 2010 (disque)

Prix : 7,99 $ (dématérialisé); 15,99 $ (disque)

Setlist : [les pistes 21, 22 et 23 sont exclusives au disque]

01 Nate’s Theme 2.0 / 1:46

02 The City’s Secret / 3:33

03 Bustin’ Chops / 2:07

04 Reunion / 1:42

05 Breaking and Entering / 3:13

06 Desperate Times / 3:27

07 Helicopter and Tank / 2:06

08 Marco Polo / 1:32

09 The Monastery / 4:10

10 Refuge / 2:10

11 Warzone / 2:14

12 Train Wrecked / 3:07

13 Cat and Mouse / 2:21

14 Cornered / 3:36

15 The Gates of Shambhala / 3:16

16 Broken Paradise / 2:29

17 Brutal Combo Mambo / 2:24

18 Among Thieves / 1:39

19 A Rock and a Hard Place / 3:44

20 The Road to Shambhala / 5:14

21 Take That! / 2:28

22 Tunnel Vision / 1:59

23 The Heist / 2:35