Marco Polo

Marco Polo

Né en 1254 à Venise, en Italie, Marco Polo est un explorateur vénitien. Son père Niccolo Polo et son oncle Maffeo partent en 1261 pour Pékin où le petit-fils de Genghis Khan, Koubilaï Khan,  les charge d’obtenir du pape l’envoi en Chine de « cent docteurs, savants dans les sept arts ». Les deux hommes reviennent à Venise en 1269. C’est en 1271 que le jeune Marco Polo, encore adolescent, accompagna son père et son oncle dans un voyage les menant jusqu’en Asie centrale et en Chine. À leur arrivée, en 1275, Marco Polo était munis par Grégoire X (le 182ème pape)  d’une lettre et de présents destinés à l’Empereur. La famille fut reçue très affectueusement et très cordialement à la cour de Koubilaï Khan. Marco Polo s’imprégna facilement de la langue et de  la culture mongole. Il fit ses classes dans la ville frontière de Ganzhou, à l’extrémité ouest de la grande muraille. Par la suite il devint enquêteur-messager du palais impérial suzerain de la Chine, de l’Iran et de la Russie. Ainsi à travers la Chine et l’Océan Indien, Marco Polo accomplit diverses missions au service de l’Empereur. Il ne quittera l’Extrême-Orient qu’en 1291, soit seize ans plus tard, pour enfin retourner à Venise en 1295 avec beaucoup de richesses.

On peut cependant diviser le  voyage de Marco Polo en plusieurs étapes :

En 1261, Nicolo et Maffeo Polo voyagent à travers la Mer Noire à Sudak et continuent sur la Volga (fleuve de Russie), où ils visitent Saray Berke, la capitale de la Horde d’Or (empire turco-mongol gouverné par une dynastie issue de Djötchi, le fils ainé de Genghis Khan). Les deux frères  poursuivent  leur route vers l’est à la rencontre  d’autres tribus mongoles le long de l’ancienne route de la soie. Ils voyagent jusqu’à Boukhara (ville d’Ouzbékistan, située au centre-sud du pays), où ils séjournent pendant deux ou trois ans.

À partir de Boukhara, ils poursuivent leur voyage encore plus vers l’est, et arrivent au centre du pouvoir mongol à  la cour de Koubilaï,  du  grand Khan, en Chine. Les frères y sont de nouveau accueillis, et sont contraints d’y séjourner quelques années, car il est impossible de quitter la cour mongole, sans l’autorisation du Khan.

Ce n’est qu’en 1268 que Koubilaï Khan les renvoie chez eux, avec des lettres à délivrer au pape. Ils arrivent à Venise en 1269. Le fils de Niccolo avait sept ans  la dernière fois qu’il les a vu, il en a maintenant quinze. Deux ans plus tard, les deux frères repartirent, ayant promis à Koubilaï Khan qu’ils reviendraient, avec des produits précieux de l’ouest. Mais cette fois, le jeune Marco les accompagne.

L’équipe de la famille de Marco Polo voyage par voie maritime de Venise jusqu’en Syrie, puis à chevaux ou à pieds pour le reste du trajet. Ils passent par Tabriz (ville au nord-ouest de l’Iran) et prennent une route du sud avant de rejoindre la Route de la Soie au nord de l’Hindou Kouch (chaîne de hautes montagnes en Afghanistan et au Pakistan).

Après avoir longé le désert de Gobi, ils arrivent au palais d’été de Koubilaï Khan, au nord de la Grande Muraille à Shang Tu, désormais connu sous le nom de Xanadu. Les frères Polo reçoivent alors un accueil chaleureux de la part de Koubilaï. Le jeune Marco est présenté à l’empereur et une admiration mutuelle s’installe entre les deux individus.

Marco qui parle mongol mais pas chinois, travaille à différentes tâches, pour l’administration de Koubilaï Khan. Il voyage beaucoup, souvent pour son propre compte ou en service pour l’empereur. Visite de nombreuses villes dont Hangzhou qu’il préfère à toutes. Il découvre également l’utilisation d’une pierre noire impropre à la construction mais que les chinois déterrent et brûlent. C’est l’une des premières références au charbon qui fut faite. De même, avec beaucoup de fascination, il décrit l’utilisation de billets de banque. Marco Polo passe en tout dix-sept ans en Chine.

Cela fait quelque temps que Marco et sa  famille travaillent pour Koubilaï  Khan quand le désir de rentrer à Venise se fait de en plus pressant. Ils font plusieurs demandes à l’Empereur, mais celui-ci repousse toujours l’échéance jusqu’en 1291. Le grand Khan charge alors la famille de Marco Polo de messages de bonne volonté à l’intention du pape ainsi que les rois d’Espagne, de France et d’Angleterre.

Ils entreprennent le chemin du retour à travers la mer de Chine, le détroit de Malacca (à côté de Singapour) et de la côte Ouest de l’Inde dans le golfe Persique.

Quand Marco Polo retrouve Venise, il est maintenant dans la quarantaine, a été absent pendant vingt-cinq ans.

En 1298, lors de la bataille navale de Curzola, qui oppose Venise à Gênes (grande ville portuaire méditerranéenne), Marco Polo est fait prisonnier. Pendant ses trois ans d’emprisonnement Marco Polo dicte à son compagnon de cellule, Rustichello da Pisa, le récit de ses voyages en Orient, ce qui donnera Le Livre de Marco Polo, connu aussi sous le nom de « Livre des Merveilles ». À sa libération, il passera  le reste de sa vie à Venise avec  son épouse Donata Badoer avec qui il aura trois filles.

Marco Polo meurt en 1324 et est enterré à l’église San Lorenzo.

Sur son lit de mort Marco Polo confesse :

« Je n’ai pas révélé la moitié de ce que j’ai vu, car je savais que l’on ne me croirait pas. »

Les voyages de Marco Polo

Attention, dorénavant cette partie contient des spoilers sur l’histoire d’Uncharted 2 : Among Thieves !

 

En 1291, Marco Polo quitte la Chine avec quatorze navires, leurs équipages et six-cent passagers. Dix-huit mois plus tard, il ne restait qu’un bateau et seulement dix-huit passagers survivants. Marco Polo n’a jamais révélé ce qui était advenu aux autres navires. Dans Uncharted 2 : Among Thieves, Nathan Drake et ses amis partent sur les traces du navigateur à la recherche de la flotte disparue.

Chapitre 1 – Pris entre deux feux

« À Trébizonde des voleurs nous ont attaqués. Père, Maffeo et moi, nous nous sommes fait dérober nos plus grands trésors. Pour qu’il ne tombe pas entre de mauvaises mains, j’ai caché mon grand chagrin dans l’endroit le plus inattendu. La lumière du grand Khan abrite le destin des treize.» Marco Polo

Nathan, Chloe et Harry comprennent que la lampe de pétrole cache un secret.

 

Chapitre 2 – Par effraction

« Nous avons été emporté par un déluge marin jusqu’au fin fond de Java. […] Comme si l’océan cherchait à rejeter la terrible cargaison que nous transportions depuis Shambhala. La malédiction de Chintamani. » Marco Polo

 

Après avoir infiltré le musée national d’archéologie d’Istanbul, Nathan Drake ne tarde pas à découvrir que Marco Polo menait une expédition secrète pour découvrir Shambhala (appelé aussi Shangri-La) et ainsi récupérer la Pierre de Chintamani.

Chapitre 3 – Bornéo

« Le vaillant pèlerin reçoit un passeport en or pour braver les obstacles sur sa route vers Shambhala. […] C’est avec grand peine que j’ai abandonné mes compagnons à leur destin. Un destin scellé par l’affreuse cargaison dérobée à Shambhala. J’aurais préféré endurer la fureur de Koubilaï Khan lui-même que de soustraire la Pierre de Chintamani à son tombeau sacré. » Marco Polo

 

Grâce aux écrits de Marco Polo, Nathan Drake comprend que celui-ci n’a jamais eu la Pierre. Ainsi Zoran Lazarevic cherche à retrouver les traces de Marco Polo direct jusqu’à Shambhala. Car la Pierre s’y trouve toujours.

Chapitre 4 – Les fouilles

« Entre l’Inde et la province du Tibet se trouve un champ de temples aux finitions exquises, avec une centaine de flèche dorée qui s’étendent à perte de vue. […] Parmi tous ces temples, un seul dissimule le chemin secret vers Shambhala. Et ce chemin ne sera révélé qu’au pèlerin qui possède le passeport d’or. » Marco Polo

Nathan, Sully et Chloe découvrent un Phurba. Cette dague rituelle tibétaine, est la clé qui leurs permettront de trouver la voie de Shambhala. Pour trouver cette fois, il faudra tout d’abord le temple qui dissimule le chemin. Ce « champ de temple » se trouve au Népal.

Chapitre 9 – Un chemin de lumière

Grâce au « passeport d’or » Nathan et Chloe découvrent que l’entrée de Shambhala se trouve parmi les montagnes népalaises.

Chapitre 18 – Cœur de glace

Nathan et Tenzin découvrent que l’expédition de Karl Schäfer a été mobilisée pour trouver l’entrée de Shambhala et la Pierre de Chintamani. Cependant ces anciens SS (organisation du régime nazi au service d’Adolf Hitler), se sont mis à manger cette étrange résine bleue. Karl Schäfer a abattu tout ces hommes pour éviter le pire. Il fallait que personne ne découvre l’entrée de Shambhala et encore moins la Pierre de Chintamani.

On imagine que Karl Schäfer a dû se battre et se blesser pour éliminer ses anciens compagnons. Il fut ensuite ramené et soigné au village qu’il ne quitta plus jamais après cet évènement.

Chapitre 24 – En route vers Shambhala

L’entrée de Shambhala se trouve « cachée à la vue de tous » en dessous du vieux monastère.

Shambhala propose un paysage magnifique au milieu de nulle part. De nombreux temples se dressent parmi la verdure luxuriante de cette citée perdue. Zoran Lazarevic et sa troupe pénètrent dans cet endroit aux allures idylliques.

Chapitre 25 – Paradis brisé

Nathan, Chloe et Elena découvrent que Marco Polo s’était trompé, la Pierre de Chintamani n’est pas un saphir mais de l’ambre, de la résine fossilisée provenant de l’arbre de vie. Cette résine, mangée par les hommes à Bornéo, leur a noirci les dents, et a provoqué une transformation physique.

 

Pour conclure, nous pouvons penser que :

  • Le tsunami, qui a emporté la flotte de Marco Polo, fait partie de la malédiction. Du moins c’est ce que pense le navigateur : « Comme si l’océan cherchait à rejeter la terrible cargaison que nous transportions ». Nous savons aussi que cette région est sujette à des tremblements de terre et des montées des eaux.
  • Le fait que les dents des hommes à Bornéo et au Temple de Glace deviennent noires, étaient dues à l’absorption de résine bleue. La transformation physique qui a suivie a pu provoquer une mutinerie parmi les survivants du tsunami. Voilà pourquoi il y a tant de corps et tant de sang dans les hauteurs des montagnes de Bornéo.
  • Selon Zoran Lazarevic, Genghis Khan, Adolf Hitler, Staline et Pol Pot (Karl Shcäfer rajoute aussi Tamerlan) possédaient un petit fragment de la Pierre de Chintamani. En effet, leur puissance venait du fait qu’ils étaient tous « prêts à faire ce que les autres refusaient » et donc d’aller jusqu’au bout de leur détermination. Cela qui leur a permis de prendre le pouvoir.
  • L’expédition de Karl Schäfer a été mobilisée pour trouver l’entrée de Shambhala et la Pierre de Chintamani. Mais on peut penser qu’ils n’ont trouvé que des fragments, c’est-à-dire de la résine. Malgré les efforts de Schäfer, par un moyen ou un autre, les SS ont réussis à ramener des fragments à Hitler. Karl Schäfer n’est pas retourné en Europe de peur de constater l’horreur provoquée par la résine.
  • Il faut absorber une certaine quantité de résine bleue avant de se transformer. Nous pouvons supposer que dans un premier temps la résine devait permettre une résistance physique accrue (comme on peu le voir chez Lazarevic), mais aussi rendre plus agressif et violent. Dans un second temps, nous pouvons imaginer que la consommation régulière de résine bleue entraine une transformation plus globale, comme c’est le cas chez les gardiens de Shambhala. Le fait de manger de la résine donne aussi les dents noires.
  • Si Marco Polo maudit autant cette Pierre, c’est probablement du au fait qu’il en a vu les effets. Peut-être même que Koubilaï Khan lui-même possédait des fragments de cette Pierre. Le pouvoir de la Pierre et l’autorité qu’en tirait l’Empereur pourraient expliquer la longue durée des séjours de la famille de Marco Polo en Chine.
  • Voyant les ravages de la Pierre de Chintamani, Marco Polo a préféré se taire sur la disparition de ses navires et de ses hommes. De peur que quelqu’un de mal intentionné ne découvre ce secret, il a alors dissimulé des indices pour que seul le « pèlerin qui possède le passeport d’or » puisse trouver le chemin menant à Shambhala.

Dossier réalisé par Antoine

 

[UNCHARTED : L’AVENTURE CONTINUE]

Attention, dorénavant cette partie contient des spoilers sur l’histoire

d’Uncharted 2 : Among Thieves !

En 1291, Marco Polo quitte la Chine avec quatorze navires, leurs équipages et six-cent passagers. Dix-huit mois plus tard, il ne restait qu’un bateau et seulement dix-huit passagers survivants. Marco Polo n’a jamais révélé ce qui était advenu aux autres navires. Dans Uncharted 2 : Among Thieves, Nathan Drake et ses amis partent sur les traces du navigateur à la recherche de la flotte disparue.

Chapitre 1 – Pris entre deux feux