El Dorado

El Dorado

C’est après la découverte d’un document vieux de quatre cents ans dans le cercueil de son ancêtre Sir Francis Drake, que Nathan part à la recherche du mythique El Dorado. Contrairement aux idées reçues El Dorado (l’homme en or) n’est pas une cité perdue où l’or coule à flot mais belle et bien une statue dorée mystérieuse d’une valeur inestimable.

Sommaire :

Attention, cette page contient des spoilers !


Pesant  plus de deux-cent vingt-six kilos, El Dorado est une immense statue d’or, elle fût découverte il y a quatre cents ans par les conquistadors espagnols. Toujours à la recherche de plus de richesse ils marchèrent sur le « nouveau monde » et exterminèrent les autochtones . Situé à l’origine dans un temple d’Amazonie où toute l’architecture du temple fût construite autour de la sculpture, les espagnols ont transportés la statue sur une île cachée au milieu de l’Océan Pacifique pour ensuite établir une colonie tout autour. Le butin fut ensuite caché dans les sous-sols de l’île puis protégé par une multitude de labyrinthes.

Durant la seconde-guerre mondiale les Allemands partirent à la recherche de diverses sources de pouvoirs et d’argent. Après avoir découvert la statue d’or ils la déplacèrent dans les catacombes du monastère de l’île.

Cependant un mystère demeure, pourquoi les Espagnols, puis les Allemands n’ont pas cherché à profiter de la valeur inestimable de l’objet,  pourquoi n’ont-ils pas tentés de ramener la statue en Europe ? De plus ni les Espagnols, ni les nazis n’ont donnés signe de vie après avoir trouvé le fameux trésor…

El Dorado est une immense statue

Après bon nombre de péripéties Nate et Sully se font capturés et assiste à l’ouverture de la statue qui s’avère être en réalité un sarcophage. Dissimulée dans une cavité la statue d’El Dorado s’offre à Gabriel Roman. Celui-ci est fasciné par la beauté de l’objet. Atoq Navarro l’incite à l’ouvrir, lui disant que la véritable richesse se trouve à l’intérieur. Après avoir ouverte « l’enveloppe » Roman découvre avec surprise une vieille momie.

Roman s’apprête à ouvrir El Dorado

Il en inhala les poussières noires, commença à suffoquer et à tousser, ses yeux noircirent : la transformation débuta. Navarro, qui avait préparé son coup, abattue son ancien chef d’une balle en pleine tête. Il s’empara ensuite de la statue maudite et s’enfuit en hélicoptère. Laissant le corps de Roman derrière lui sur l’île maudite.

Dans un combat final au bord du bateau Drake poussa l’hélicoptère par-dessus bord ce qui entraîna l’idole d’or et Navarro, qui avait son pied pris dans une corde, dans les profondeurs des océans.

Navarro voulait se servir de la malédiction de la statue comme une arme. Cette dernière, maintenant enfouis dans les abîmes du Pacifique, ne devrait plus représenter aucun danger.

Le virus présent dans le sarcophage se transmet par l’air et rend peu à peu ceux qui l’inhalent extrêmement violent. Les colons espagnols ont été aussi affectés, les quatre siècles de consanguinités à travers les générations n’ont fait qu’aggraver la mutation transformant les hommes en véritable zombies (appelés descendants en anglais).

 

Témoin des effets de la malédiction de l’El Dorado, Sir Francis Drake arracha une page de son carnet et écrivit ses derniers mots. On ne connait pas la raison exact de son décès mais on peut imaginer qu’il fut tué par une de ces créatures.

« Ma fin est proche. Les démons me traquent dans les ténèbres. L’or de l’Eldorado porte une terrible malédiction.  Les Espagnols ont libéré les enfers et en deviennent les suppôts. Mes hommes ont tous été assassinés, me laissant seul avec notre quête. Aucun navire ne quittera cette île. Je l’ai ai tous détruits et j’ai noyé la citée maudite. Un mal si terrible ne doit jamais quitter ces rivages. En cet instant ultime je remets mon âme à Dieu, qu’il pardonne en cet endroit maudit. Francis Drake »

L’El Dorado se cache juste en dessous de l’église

Ces êtres infectés rampent à quatre pattes et sont plutôt agiles. Ils se déplacent sur les murs et peuvent faire des bonds de plusieurs mètres grâce à leurs longs doigts et leurs longs pieds -qui ne possèdent à deux orteils.  Ils sont dotés d’une peau grise et de yeux noirs avec des pupilles dilatés. L’évolution de leur mutation a fait qu’ils ne disposent  pas de cheveux, ni de vêtements, seuls quelques restes de tissus déchirés et bijoux de rituels les habillent. Ces créatures se déplacent en général en groupe et communiquent par de puissants rugissements. Bien que la statue a été mis hors de danger, nul doute que quelques-uns de ces monstres résident encore sur l’île…

Les « Espagnols » sont des créatures plutôt effrayantes