Le Phurba

La dague de Phurba

Souvent faite de pierres, d’os, ou encore de fer, les dagues de Phurba des temples tibétains Bouddhisme sont facilement reconnaissables par leur lame à triple face. Utilisé dans les rituels pour chasser les esprits indésirables, le Phurba agit de manière spirituelle pour immobiliser les esprits démoniaques et parfois les tuer dans l’espoir qu’ils se réincarnent en de meilleurs lieux.

Sommaire :

Attention, cette page contient des spoilers sur l’histoire !!

Chaque composant du Phurba a sa propre signification. La lame de la dague représente la méthode, avec chacun des trois côtés représentant les mondes à trois esprits. La pointe les réconciliant tous les trois pour former un axe mondial harmonieux. La conception à triple-lames est également destinée à transformer simultanément les trois poisons du monde en énergies positives. Ces poisons sont l’ignorance, l’avidité et l’agression. Des ennemis du Bouddhisme qui peuvent exiger une vie entière à surmonter dans la quête de l’éclaircissement. La lame est souvent vue comme indestructible et allumé avec un feu pour brûler au-dessus de la haine.

– Ce truc me fiche la chair de poule. Sully

– C’est quoi, une sorte d’armes ?  Chloe

– Non non, c’est un Phurba : un objet rituel du Tibet. On s’en sert pour braver les obstacles.  Nate

– Hein ?!  Sully

– Tu vois, des obstacles spirituels.  Nate

– Oh !  Chloe

Drake et la dague de Phurba

La poignée du Phurba représente la sagesse et est souvent modelée comme un bulbe à huit faces avec des nœuds symétriques à chaque extrémité. Il existe diverses interprétations à la présence de ces nœuds. De la conviction que le Nirvana est enfermé à l’intérieur, à la croyance que les différentes sections des nœuds contiennent les paradis de plusieurs dieux. En allant jusqu’au désir d’une forme informe, représentant le fait d’être informe au royaume des Bouddhas.

Le sommet de la poignée affiche souvent les trois divinités courroucées de Yamantaka, Amrita Kundalini, et Hayagriva. Yamantaka, le visage de couleur blanche, symbolise le corps et la destruction de la haine. Amrita, le visage coloré en bleu, symbolise l’esprit et la destruction de l’illusion. Hayagriva, le visage de couleur rouge, symbole de la parole et la destruction de la cupidité.

Croquis de la dague par Nate dans son journal

Dans de nombreuses illustrations, la dague de Phurba est représentée sous une forme simple, en raison de sa petite taille. Cependant, dans sa forme tridimensionnelle, cette lame minuscule est le plus souvent représentée avec de nombreux symboles bouddhistes et démontre sa concentration sur la purge du mal. La dague dans Uncharted comporte des gravures représentant la pierre de Chintamani.

Informations provenant du guide d’Uncharted 2,
publié en anglais par BradyGames.

Nathan Drake découvre la dague de Phurba au fond d’un temple au sien d’une montagne près de l’endroit où se trouve la flotte perdue de Marco Polo. Cette dague est la clef pour accéder à la cité perdue de Shambhala. Dans ses écrits, Marco Polo l’a décrite comme un « passeport d’or vers Shambhala. »

« Ce chemin [vers Shambhala] ne sera révélé qu’au pèlerin qui possède le passeport d’or. » Nate découvrant la dague.

Drake découvrant la dague à Bornéo

Nate utilise la dague de nombreuse fois pour résoudre des énigmes et ouvrir des passages tout au long d’Uncharted 2 : Among Thieves. C’est – en effet – l’artefact principal de ce deuxième épisode de la saga. Lazarevic et ses hommes cherchant et réussissant à s’en emparer au début du jeu, avant que Nate ne leur reprenne pour continuer sa course vers la cité perdue.

Drake et Chloe se servant de la dague dans un temple au Népal

Le Phurba est représenté par des sculptures dans les temples que nos compagnons visitent lors de leur aventure. Comme dans la caverne de glace ou dans un temple au Népal. Dans ce temple, Nate doit d’ailleurs activer les trois lames d’un gigantesque Phurba pointé vers le sol grâce au « petit » Phurba. Ce n’est qu’un des nombreux exemples de l’utilisation de cette si précieuse dague tout au long de l’épopée.

« Le vaillant pèlerin recevra un passeport en or, pour braver les obstacles sur sa route vers Shambhala. » Marco Polo

La dague est utilisée pour la dernière fois par Drake au moment d’ouvrir la porte de Shambhala en compagnie de Lazarevic et les autres personnages principaux de l’histoire. Le Phurba reste à ce moment-là coincé dans la porte et disparaît avec celle-ci lorsqu’elle s’ouvre pour dévoiler le dernier obstacle vers la mystérieuse citée…

La dernière utilisation de la dague