Shambhala : La cité perdue

La cité de Shambhala occupe une place importante dans l’univers d’Uncharted 2 : Among Thieves. Nathan Drake et ses amis se mettent à la recherche de cette cité perdue en suivant les traces de Marco Polo. Ce lieu mythique est rempli de mystères et cache en son cœur une étrange Pierre bleue dont les légendes racontent qu’elle possède un immense pouvoir.

La carte multijoueur « La cité perdue » reprend les décors de Shambhala

Sommaire :

Attention, cette page contient des spoilers !

Shambhala, également connu sous le nom de Shangri-La, est un royaume mythique tibétain. Décrit comme une terre pure et paisible, cette cité perdue est issue de la mythologie bouddhique. Enfouis dans les montagnes de l’Himalaya, Shambhala détient en son cœur la Pierre de Chintamani, une pierre mystérieuse censé offrir la puissance, le pouvoir ainsi que l’invincibilité à quiconque qui s’en emparerait.

L’entrée de Shambhala est « cachée à la vue de tous » au-dessous d’un monastère tibétain, le chemin jusqu’à cette terre dite idyllique est long et périlleux. En effet tout individu voulant fouler le sol de la cité perdue devra surmonter bon nombre d’épreuves et de mystères avant d’arriver jusqu’aux portes du royaume.

Artwork de Shambhala

À l’opposé des montagnes tibétaines glacées et arides, Shambhala offre un paysage aux allures paisibles et tropicales. La végétation est luxuriante et se développe à travers toute la cité au point même de dominer les anciennes architectures bouddhistes. Sous ses airs de paradis terrestre le royaume mythique est composé de temple et rues en ruines submergés par une étrange résine bleu sortant de terre un peu partout dans le domaine. De plus la beauté du paysage a été saccagée par les divers affrontements qui ont été disputés entre les murs de la cité. Rare sont les expéditeurs qui en sont sortis vivant, d’étranges créatures résident en ces lieux, ils gardent l’entrée du royaume et tuent tous ceux qui tenteraient de s’emparer de la Pierre de Chintamani, ils sont appelés les gardiens de Shambhala.

Artwork de Shambhala

C’est durant son expédition en Asie que Marco Polo découvrit la cité perdue. Très vite l’explorateur pris conscience que cette cité renfermait autant de secret que de danger et abandonna la quête de la Pierre de Chintamani avant de repartir en Europe avec quelques étranges fragments d’une résine bleue. Malgré tout il laissa quelques indices derrière lui, notamment une carte cachée dans une lampe à l’huile mongole, un Phurba et une carte permettant de dévoiler la position de l’entrée de Shambhala ainsi que quelques écrits faisant allusion à la Pierre Chintamani comme celui-ci :

« Entre l’Inde et la province du Tibet se trouve un champ de temples aux finitions exquises, avec une centaine de flèche dorée qui s’étendent à perte de vue. […] Parmi tous ces temples, un seul dissimule le chemin secret vers Shambhala. Et ce chemin ne sera révélé qu’au pèlerin qui possède le passeport d’or. » Marco Polo

Artwork de Shambhala

C’est durant le règne d’Adolf Hitler que l’expédition de Karl Schäfer fut envoyée pour trouver l’entrée de Shambhala et la Pierre de Chintamani dans le but de renforcer le pouvoir de leur Führer. Cependant, ces anciens SS (organisation du régime nazi au service d’Hitler), se sont nourris de cette étrange résine bleue qui semblait agir sur les hommes qui s’en nourrissaient, les rendant agressif et violent. Karl Schäfer a abattu tous ces hommes pour éviter le pire. Il fallait que personne ne découvre l’entrée de Shambhala et encore moins la Pierre de Chintamani.

Près de soixante-dix ans plus tard Zoran Lazarevic et ses mercenaires se lancent à la recherche du royaume mythique tibétain ainsi que de la Pierre sacré. Malgré les tentatives pour l’arrêter, Nathan Drake réussit à suivre les traces de Marco Polo, devançant Lazarevic dans ses recherches. Tandis que Zoran tente de trouver la Pierre, Nathan découvre que le célèbre explorateur s’était trompé, en effet la Pierre de Chintamani n’était pas un saphir de grande valeur mais de la résine fossilisée inflammable. Il comprend que ce criminel de guerre veut se l’approprier pour s’emparer des pouvoirs de la Pierre.

Nathan se lance donc à la poursuite de Zoran afin de détruire la Pierre pour que personne ne puisse abuser de ses pouvoirs. Dans une ultime tentative Drake fit exploser la sève de l’arbre de vie alors que Lazarevic et ses hommes se trouvaient au pied de celui-ci. Une grosse explosion accompagnée d’énormes flammes bleues se fit entendre dans les alentours. Mais en vain, Zoran avait déjà bu la sève de l’arbre de vie et seul les hommes de ce dernier essuyèrent les dégâts de l’explosion. C’est lors d’un dernier affrontement que Drake parvint à affaiblir son ennemi laissant ainsi les gardiens l’achever.

L’explosion de la résine de l’arbre de vie (qui est le cœur et le point central de la cité) entraîna l’effondrement des bâtiments environnent. Drake et ses deux coéquipières réussirent à s’enfuir à temps laissant la cité perdue aux mains de ses gardiens, espérant que nul autre ne puisse découvrir cette cité maudite.

Shambhala offre un paysage pour le moins déroutant

L’Arbre de vie est le plus grand arbre de Shambhala. Il domine la cité de par sa taille immense et son épais manteau de verdure. Sa sève, la résine bleue, offre à quiconque qui la consomme une invincibilité quasi inébranlable. En effet la résine, une fois absorbée, permet de régénérer et donc soigner instantanément le consommateur. C’est ainsi que les cicatrices de Lazarevic se dissipent à vue d’œil et que celui-ci devient insensible aux balles que lui tire Drake. Cependant, cette invincibilité est partielle car une force suffisamment assez forte peut rivaliser avec les pouvoirs de la Pierre. Ainsi les explosions de résine ou les gardiens de Shambhala possèdent assez de force pour affaiblir Lazarevic. En d’autres termes le pouvoir de la Pierre de Chintamani ne peut qu’être contré que par elle-même.

Gravure de la Pierre de Chintamani

Contrairement à ce que pensait Marco Polo la Pierre de Chintamani n’est pas un saphir mais en réalité de l’ambre, de la résine fossilisée provenant de l’arbre de vie. L’explorateur n’a jamais eu en possession la pierre « J’aurais préféré endurer la fureur de Koubilaï Khan lui-même que de soustraire la Pierre de Chintamani à son tombeau sacré. » écrit-il dans l’une de ses notes. Cependant, Zoran Lazarevic connaissait la véritable valeur de la Pierre. Cet homme n’avait pas besoin d’un saphir géant, il possédait déjà l’argent dont il souhaitait, en revanche, il était avide de pouvoir et de puissance, c’est donc bel et bien les effets de la résine qui le motiva à trouver Shambhala. Mais il ne fut pas le seul à convoiter cette Pierre car des nazis l’avaient aussi recherché probablement à fin de renforcer le pouvoir du troisième Reich avant que Schäfer ne stoppa définitivement cette expédition en tuant tous les membres de cette dernière. D’ailleurs il est possible de retrouver des armes datant de la seconde guerre mondiale dans  Shambhala, vestiges de l’expédition allemande.

Chloe, Nathan et Elena découvrent la Pierre de Chintamani

Vraisemblablement les gardiens de Shambhala sont des hommes ayant absorbé une certaine quantité de résine bleue de l’Arbre de vie provoquant ainsi une mutation physique (la peau devient bleu/violette). Cette transformation, à un stade développé, comporte quelques caractéristiques comme le développement des muscles et une augmentation de la taille liée à un décuplement de force. Malgré leur agressivité apparente les gardiens n’en sont pas moins intelligents, possédant leurs propres langages, armes (arbalètes et frondes) ainsi que des armures. Ils se sont aussi déguisés en yéti afin de tromper les aventuriers trop curieux. Leur rôle est d’éliminer quiconque qui tenterait de pénétrer dans Shambhala. On peut supposer qu’il existe plusieurs stades de mutation avant qu’un individu  ne se transforme en quelque chose de semblable aux gardiens. Il semble que l’absorption de la résine bleu rende les hommes sauvages, agressif et hors de contrôle. Ce qui explique les différentes mutineries découvertes par Nathan Drake lors de son aventure.

Représentation d’un gardien de Shambhala